Skip to content
Advanced features of this website require that you enable JavaScript in your browser. Thank you!

Mon enfant n’arrive pas à se concentrer : comment l’aider ?

Voici un sujet d'actualité auquel nombre de parents sont confrontés. On n'y prête pas forcément attention au début, on se dit que c'est normal, l'enfant est dans son monde ou "dans la lune"... Mais quand arrive l'école primaire et les apprentissages, cela peut devenir plus embêtant. Etant moi-même confronté au sujet, j'ai fais des recherches et me penche sur la question. Je vais tenter par cet article de vous en apprendre d'avantage sur l'enfant et le manque de concentration et vous donner plusieurs pistes pour essayer de l'améliorer.

Tout d'abord je commencerai par dire qu'un enfant a le droit d'être dans son monde et distrait et ce d'autant plus lorsqu'ils sont jeunes. Ce n'est que lorsque cela se produit de façon très répétitive, dans plusieurs situations et que cela peut être handicapant pour l'enfant que l'on peut se pencher sur le sujet. Autrement laissez votre enfant vivre sa vie, il a le temps de prendre conscience de la réalité.

 

 

Quelles peuvent être les causes d'un manque de concentration ?

Si la réponse était facile, la solution le serait autant mais il peut souvent y avoir plusieurs origines à cela. Tentons d'en recenser certaines (liste non exhaustive) :

- le manque de sommeil
- une exposition trop importante devant les écrans
- le manque d’intérêt face à ce que l’on demande à l’enfant
- une situation qui préoccupe l'enfant (divorce, décès, tentions...)
- une alimentation insuffisamment variée
- trop d'éléments perturbateurs autour de lui (bruit, objets, voix...)
- des attentes exagérées ou des consignes pas assez claires
- des troubles sensoriels (vue, audition...)
- enfin il est possible que ce soit un trouble neurologique (trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité). Seul un médecin (psychiatre ou autre) sera en mesure de le diagnostiquer.
...

Comment aider son enfant à se concentrer ?

Lui accorder un sommeil suffisant et de qualité

C'est la chose primordiale ! Si le sommeil d'un enfant est insuffisant ou de mauvaise qualité, les conséquences sont fâcheuses. Le manque de concentration en est une mais pas la pire. Voici les recommandations en heures de sommeil par tranche d'âge de la National Sleep Foundation (https://www.sleepfoundation.org/press-release/national-sleep-foundation-recommends-new-sleep-times).

Nouveau-né0 - 3 mois14 - 17 h
Nourrisson4 - 11 mois12 - 15 h
Bébé1 - 2 ans11 - 14 h
Âge préscolaire3 - 5 ans10 - 13 h
Âge scolaire6 - 13 ans9 - 11 h
Adolescent14 - 17 ans8 - 10 h
Jeunes adultes18 - 25 ans7 - 9 h
Adultes26 - 64 ans7 - 9 h
Personnes âgées65 +7 - 8 h

 

 

Minimiser l'exposition aux écrans

Ce ne sont plus des hypothèses mais bien des faits : l'exposition exagérée aux écrans est nuisible (lire notre article à ce sujet) et peut fortement agir sur le manque de concentration de l'enfant. A proscrire avant d'aller au lit ou à l'école et tenter de ramener l'exposition à 1h par jour maximum.

Veiller à une alimentation suffisamment variée et de bonne qualité

En ce qui concerne la qualité de l'alimentation, nous vous conseillons de lire notre article sur l'alimentation biologique ou celui-ci : http://www.sos-detresse.info/lalimentation-saine/ .

En ce qui concerne les besoins spécifiques à la mémoire et à la concentration, voici un excellent article ici : https://www.darwin-nutrition.fr/conseils/aliments-cerveau-concentration-memoire/

En voici le sommaire :

1 - Les nutriments bons pour le cerveau
- Les acides gras essentiels pour le cerveau
- Le glucose : le carburant du cerveau
- Privilégier des aliments riches en protéines
- Le rôle des oligo-éléments
- L’importance des vitamines
- Lutter contre le vieillissement du cerveau grâce aux antioxydants
- Assurer les apports en oxygène

2 - 12 aliments bons pour le cerveau
- Les poissons gras
- Les huiles végétales
- Les féculents et légumineuses
- Les épinards et légumes verts
- Les fruits de mer
- Les oeufs
- Les fruits rouges et l’avocat
- Le chocolat noir
- Le café

 

 

Accorder du temps et de l'attention à son enfant

Chose évidente me direz vous pour s'épanouir mais on aurait tendance à l'oublier et l'enfant pour combler ce manque pourrait de ce fait se réfugier dans un monde imaginaire.

Favoriser un climat affectif serein

Exemple : pas de remontrances avant le coucher ni avant l’école, ce qui risquerait de perturber votre enfant et donc de le déconcentrer ou de nuire à la qualité de son sommeil.

Favoriser les vrais moments d'échange

A travers les jeux notamment, par de petites séances courtes et riches au début puis plus longues avec le temps. Croisez vos regards, ne soyez pas dérangés, vous verrez votre enfant se transformer.

Lui permettre de se dépenser/défouler

Indispensable à son développement il permet ensuite de se concentrer plus facilement. L'apport en oxygène et l'effort fourni sont très bénéfiques physiquement et permettent une coupure de l'effort mental demandé lors de la concentration. Ne sous-estimez pas ce besoin impérieux.

Ne pas attendre de votre enfant plus que ce qu'il est capable

Souvent oublié, cela risque de mettre l'enfant en situation d'échec. Il peut alors chercher à s'échapper de la situation en se réfugiant dans ses pensées ou en se laissant distraire.

Supprimer ou réduire tout ce qui peut capter son attention ailleurs

Tels que la télévision, les jeux vidéos, une fenêtre ouverte avec des bruits, des objets ou jouets à proximité...

Choisir le bon moment

Repérer les moments de la journée où l’enfant est le plus calme et faire en sorte qu’il accomplisse les tâches les plus difficiles pour lui, et celles qui requièrent le plus de concentration, pendant ces moments. On évitera ainsi de faire les devoirs le soir tard ou le dimanche en fin de journée.

 

 

Il a aussi besoin de calme

Favorisez un lieu calme pour les devoirs, les apprentissages ou les jeux qui demandent de la concentration. Aidez-le a avoir aussi des moments de calme à lui tout seul (notamment dans une fratrie).

L'intéresser

Voici un sujet très intéressant justement. Qui n'a pas remarqué qu'un enfant est tout à fait capable de se concentrer longtemps sur une chose qui l'intéresse ? Alors que ce sera bien plus difficile pour une chose qui ne l'intéresse pas. Voici donc un élément clé pour la concentration : l'intérêt !! L'enthousiasme que l'enfant porte pour une chose !
Il n'est certes pas toujours évident de rendre certaines choses attrayantes mais sachez que le jeu est une solution miracle !

Donner une seule consigne à la fois et être clair

Cela lui évitera de s'embrouiller et d'en oublier une partie. Veillez à être cohérent sans quoi il aura du mal à satisfaire vos attentes.

Le féliciter et l'encourager régulièrement

Très important pour son épanouissement, il prendra petit à petit conscience que lorsqu'il fait un effort (notamment de concentration) on est content de lui. Il aura ainsi d'avantage envie d'en refaire.

Les huiles essentielles

Celles-ci peuvent aider à la concentration, à la détente ou à stimuler bien que pour un résultat à long terme c'est la cause qu'il faut trouver et régler.
Pour plus de renseignement sur les huiles essentielles et la concentration, visitez ce lien : https://www.aroma-zone.com/info/guide-huiles-essentielles/concentration-aide-a-la-et-periode-d-examens

Les pierres

Celles-ci peuvent également avoir un effet positif sur la concentration mais ne feront pas tout le travail non plus.
Il est possible de porter des pierres tels que la fluorite (fluorine) ou l'ambre (pour ne citer qu'eux) sous forme de bracelet ou de collier.

 

 

Le manque de concentration est-il irrémédiable ?

Souvent cela s'estompe en grandissant, lorsque l'enfant devient plus mâture. Cela peut même disparaître. Dans certains cas (notamment lors de troubles déficitaires de l'attention), cela peut cependant persister même à l'âge adulte de façon plus ou moins prononcée, handicapante ou non. Je n'en parlerai pas dans cet article car je ne me suis pas penchée sur la question mais on peut trouver des trucs et astuces pour parvenir à une meilleure concentration. Il est aussi possible de revoir son alimentation, son sommeil, faire de l'EFT (Technique de Libération Emotionnelle)... et dans des cas graves, consulter un thérapeute, un magnétiseur par exemple.

Conclusion

J'espère que cet article vous aura apporté certaines réponses et solutions. N'hésitez pas à le partager ou à me faire part de vos commentaire. Pour le rédiger je me suis inspirée des sites suivants :
https://www.doctissimo.fr/famille/scolarite/aidez-votre-enfant-a-l-ecole/manque-concentration-enfant
https://www.enfant.com/votre-enfant-3-5-ans/developpement/5-conseils-pour-favoriser-sa-concentration/
https://naitreetgrandir.com/fr/etape/3-5-ans/comportement/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-enfant-actif-facilement-distrait
https://www.darwin-nutrition.fr/conseils/aliments-cerveau-concentration-memoire/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exit mobile version